CLUB ACTUELLEMENT FERME POUR DUREE INDETERMINEE
- coaching sur demande -

Le PANCRACE

Les origines du Pancrace remontent à  l'antiquité Grecque , vers l'an 648 avant JC  à  l'ère de la Mythologie.

La définition du mot Pancrace (Pankratos ou Pankration selon les textes), signifie «  tout en force » ou «  tout en puissance ».

Il est dis que Thésée serait le créateur du Pancrase et utilisa les techniques de Pancrace pour terrasser le Minotaure.Le Pancrace ,au programme des jeux de l'Olympe Antique et était une des disciplines favorites du public.La fin du combat s'annoncait par l'abandon d'un des combattants ou sa mise hors de combat.  La seule limite de temps était imposée par le couché du soleil.

Si l'on ne pouvait départager les combattants , la loi du Klimax était alors appliquée .
Chacun des adversaires tour à  tour devait frapper l'autre sans avoir le droit de se protéger ou même d'esquiver, jusqu'à  ce que l'un des deux ne puisse plus continuer l'affrontement . A cette époque il n'y avait pas de catégorie de poids, les combats étaient mixtes et les combattants évoluaient nus . Cela impliquait que les filles soient vierges pour assurer un gage de pureté . Bien que les frappes soient autorisées, la faà§on la plus prestigieuse de gagner un combat était d'obtenir une soumission par la réalisation d'une clef ou d'un étranglement.

LE PANCRACE AUJOURD'HUI

A l'aube du XXI siècle, le Pancrace s'annonce comme la discipline de combat du futur. Remis au goût du jour et adoptant des règles adaptées à  la société actuelle. Le Pancrace aujourd'hui, permet à  ses pratiquants de s'exprimer pleinement tout en préservant leur sécurité et leur intégrité physique. Le Pancrace se définit comme l'une des disciplines les plus complètes .

  • les pratiquants doivent être à  même de connaître et d'exploiter toutes les techniques de combat quelque soit la distance utilisée (combat debout ou au sol).
  • Être capable d'adopter et de construire une stratégie de combat évolutive, adaptée à  l'adversaire qu'ils rencontrent.
  • connaître les techniques de percussion, de projections (et diverses amenées au sol), de contrôle au sol et de soumission.
  • De même qu'ils doivent être capable de gérer l'art de l'attaque, ils ne peuvent délaisser celui de la défense afin de pouvoir contrer et inhiber les actions de l'adversaire.

    1 / DISPOSITIF GENERAL D'UNE ZONE DE COMBAT

    elle se compose  :

    • Des Oficiels :
      • 1 Arbitre
      • 3 Juges
      • 1 Chronomètre
      • 1 Délégué officiel
      • 1 Médecin
    • Des combatants :
      • 2
    • De l'équipe d'encadrement des combattants :
      • 1 soigneur + 1 second maximum par combattant

    Les tables des Juges sont facultatives  ; ils peuvent être simplement assis sur une chaise.

    DIMENSIONS DE L'AIRE DE COMBAT

    TATAMIS = 8 x 8 m
    RING = 5 x 5 m  ; ou  ; 6 x 6 m , comportant 4 cordes

    2 / JUGES  ; ARBITRES  ; CHRONOMETRES  ; DELEGUES OFFICIELS , SOIGNEURS & SECONDS

    2 .1 FONCTIONS

    A / Les juges  :

    • Ils ont en charge d'assurer la notation des combattants selon les rubriques indiquées sur le «  BULLETIN DE JUGEMENT ».
    • Ils retranscrivent également sur ce même bulletin  ; les sanctions prononcées par l?arbitre pendant les reprises.

    B / Le chronométre  :

    • il est responsable du contôle du temps sur chaque reprises .
    • il déclenche le chronomètre à  chaque début et fin de reprise  en faisant simultanément retentir le son du gong .
    • il gère les temps de repos
    • il assure également les suspensions de temps à  l'intérieur d'une reprise sous les commandements de l'arbitre  ; «  STOP » ou «  NE BOUGEZ PLUS » .

    C / L'arbitre  :

    Avant le debut du combat
    • il distribue aux juges leurs bulletins de jugement.
    • il vérifie la conformité de l'aire de combat ( tension des cordes si combat sur ring , état et disposition des tapis si combat sur surface tatamis )
    • Il vérifie les équipements des combattants et veille à  ce que ceux ci soient en accord avec le règlement en vigueur de la compétition .
    • Il veille à  la tenue générale des combattants (longueur des ongles, usage de produits lubrifiants, ou onguents d'échauffement )
    • Apres avoir réuni les 2 combattants au centre de l'aire de combat et leur avoir rappelé les règles d'usages , il les renvoie chacun dans leur coin respectif avant de démarrer la reprise .
    Pendant le combat

    il joue le rôle de tiers entre les 2 combattants  :
    il est chargé  :

    • D'ordonner le début et la fin des reprises .
    • De faire appliquer les règles définies par la réglementation en vigueur pendant chaque reprise .
    • De prendre les mesures préventives et d'appliquer les sanctions prévues en cas de nécessité
    Après le combat
    • Il ramasse les bulletins de jugement , vérifie qu'ils soient dûment remplis et les remets au Délégué Officiel .

    D / Le Délégué Officiel  :

    • Il veille à  ce que l'ensemble de la manifestation se déroule telle qu'elle est prévue par le règlement technique en vigueur.
    • Il veille à  ce que l'aménagement logistique convienne au bon déroulement de la manifestation ( périmètre de sécurité autour de la surface de combat , entrée et sortie des combattants, issue de secours?)
    • Il assiste au rappel des règlements en vigueurs et des consignes qui s'y rapportent .
    • Il assiste à  la pesée et vérifie tous les documents médicaux et administratifs des combattants.
    • Il s'assure que l'équipe médicale et leurs collaborateurs soient présents et opérationnels.
    • Il peut suspendre ou ajourner la manifestation si il estime que les mesures de sécurité ne sont pas respectés.
    • Il collecte les bulletins de comptage à  la fin du combat et effectue les calculs afin de déterminer le vainqueur.

    E / Le soigneur et Second  :

    • Il(s) conseille(ent) le combattant sur le plan technique, tactique et assure(ent) son soutien psychologique.

    2.2 EMPLACEMENT

    A/ Les juges :

    ils sont au nombre de 3 et sont répartis autour de l'aire de combat en respectant le dispositif de 1 juge par coté.

    B/ le Chronométre  :

    Il est assis à  la table principale.

    C/ l'Arbitre  :

    L'arbitre est le seul à  être présent sur l 'aire de combat .

    D/ Le Délégué Officiel  :

    il est assisà  la table principale aux cotés du chronomètre.

    E/ le Médecin  :

    Il est assis à  la table principale

    F/ le Soigneur et le second  :

    ils sont au nombre de 2 maximum , assis dans le coin qui leur est attribué.

    2.3 ATTITUDES ET TENUES

    A/ Les Juges  :

    les juges sont assis sur une chaise  face à  l 'aire de combat ; avec éventuellement une table  comme support d 'ecriture ou une planchette rigide . ils doivent officier dans la tenue prescrite par la réglementation fédérale en vigueur . il leur est formellement interdit de communiquer  ;

    • entre eux
    • avec le(s) combattant(s)
    • avec l 'arbitre pendant le déroulement de la reprise .
    • avec les spectateurs
    B/ le Chronométre  :

    le chronométre est assis sur une chaise à  la table principale.
    il officie dans la tenue prescrite par la réglementation fédérale en vigueur .

    C/ l 'Arbitre  :

    L 'arbitre est situé sur l 'aire de combat.
    il officie dans la tenue prescrite par la réglementation fédérale en vigueur .
    Le port des gants de protection (type vinyle ou latex) est toléré.
    Il ne doit porter ni bijoux ni de vêtement contenant une partie métallique ou rigide succeptible de blesser un combattant lors d 'une intervention . Il se doit d 'adopter les positions qui lui permettront d 'avoir la meilleure lecture du combat . L 'abitre est un personnage d 'actif  ; il est mobile et doit être capable de suivre les combattants au plus près sans pour autant les gêner dans leur évolution . Il doit être capable de s 'affirmer et de prendre des positions fermes à  travers les gestes et termes d 'arbitrages réglementaires . En position d 'attente, il se tient au coin neutre  , statique  , les bras tendus avec les mains croisées devant .

    D/ Le Délégué Officiel :

    il est assis à la table principale aux cotés du chronomètre et du Médecin .

    E/ le Soigneur et second :

    assis dans le coin qui leur est attribué ; ils conseillent leur combattant sans manifestation intempestive .

    • Il leur est formellement interdit de communiquer avec l'arbitre pendant le déroulement de la reprise ou même avec les spectateurs .
    • Il leur est formellement interdit de se déplacer .

    3/ TERMINOLOGIE OFFICIELLE D'ARBITRAGE

    TERMES SIGNIFICATION POSITION GESTE
    COMBATEZ Annonce le début de la reprise
    Ou
    La reprise du combat après une interruption
    Au centre de l'aire de combat
    Au centre de l'aire de combat , entre les 2 combattants séparé par la longueur du bras
    Les 2 bras préalablement tendus vers les 2 combattants pour les désigner. A l'annonce du commandement , ramener le bras droit en executant vers l'avant un mouvement du bras fléchi de haut en bas en ramenant simultanément le bras gauche .
    STOP Annonce la fin de la reprise
    Ou
    L'interruption de celle ci
    En cas d'opposition debout S'interposer entre les 2 combattants pour créer un espace dit « hors d'échange »
    En cas d'opposition au sol
    A côté des combattants ; à une distance maximale de la longueur de bras
    S'interpose entre les 2 combattants
    Taper à 2 reprises les 2 combattants du plat de la main
    NE BOUGEZ PLUS Ordonne aux 2 combattants de cesser toute opposition et de se figer A côté des combattants ; à une distance maximale de la longueur de bras Maintenir les combattants du plat de la main .
    REMARQUE VERBALE COIN
    Rouge , bleu
    Notifie officiellement la remarque verbale qui sera inscrite par les juges sur le bulletin de jugement elle n'engendrera aucun décompte de points Au centre de l'aire de combat  Désigne du doigt le combattant qui fait l'objet de la remarque .
    AVERTISSEMENT COIN
    Rouge , bleu
    Notifie officiellement l'avertissement qui sera inscrit par les juges sur le bulletin de jugement et engendrera un décompte de points Au centre de l'aire de combat  Désigne du doigt le combattant qui fait l'objet de l'avertissement en informant les 3 juges du numéro de l'avertissement .
    VICTOIRE PAR
    Décision , ko , soumission , arrêt du médecin , abandon , manque de niveau technique de l'adversaire
    DU COIN
    Rouge , bleu
    Annonce la décision Finale prise par les juges Au centre de l'aire de combat ; placé entre les 2 combattants les tenant par la main en attente du résultat Lever le bras du vainqueur
    MATCH NUL
    REPRISE SUPPLEMENTAIRE
    Annonce la décision Finale prise par les juges Au centre de l'aire de combat ; placé entre les 2 combattants les tenant par la main en attente du résultat  
    Les positions reconnues et définies
    • Control latéral costal
    • Position en croix
    • Position montée
    • Position nord/sud
    • Prise de dos
    • Prise dans la garde

    Dans le cas des combats classe C (espoir) avec casque, une fois au sol, le casque peut être retiré par les compétiteurs ou par l'arbitre sans que le combat ne s'arrête . Des que le combat repart debout , le casque sera repositionné.

    4/ EMPLACEMENT OFFICIEL DES COMBATTANTS

    SITUATION POSITIONNEMENT DES COMBATTANTS
    DEBUT DE REPRISE Coins respectifs
    REPRISE DU COMBAT APRES UN ARRET DE L'ARBITRE 1- debout 2 - au sol
    • au centre , séparés par les 2 bras tendus de l'arbitre ( sauf cas particulier )
    • au centre dans la position définie par l'arbitre
    INTERVENTION MEDICALE Coin neutre pour le combattant en situation d'attente
    REMARQUE VERBALE Au centre de l'aire pour les deux combattants
    AVERTISSEMENT Au centre de l'aire pour celui qui est sanctionné . Coin neutre pour l'autre .
    RESULTAT DU MATCH Au centre , séparé par l'arbitre qui leur tient les mains dans l'attente de prononcer le résultat

    5/ PROCEDURE DE SANCTIONS

    FAUTES COMMISES CLASSE C CLASSE B CLASSE A
    1ère
    fois
    2ème
    fois
    3ème
    fois
    1ère
    fois
    2ème
    fois
    3ème
    fois
    1ère
    fois
    2ème
    fois
    3ème
    fois
    SORTIE
    INVOLONTAIRE
    RV RV AV RV RV AV      
    SORTIE
    VOLONTAIRE
    RV AV   AV          
    REFUS
    DE COMBATTRE
    RV RV AV RV AV        
    TECHNIQUES
    INTERDITES COMMUNES
    CLASSES C B A
    -Coup de coude
    -Frappe dans les parties génitales
    -Doigts dans les yeux
    -Frappe dans le dos,
    dans la nuque et derriere la tete
    -Frappe au sol
    RV RV AV RV AV        
    INVOLONTAIRES AV     AV          
    VOLONTAIRES
    SPECIFIQUES CLASSE C
    -clef de talon
    - clef de cou avec torsion
    - crucifix
    -genoux visage
    RV RV AV            
    ATTITUDE DANGEREUSE
    POUR SOI MEME
    RV RV AV RV AV        
    GESTES OU PROPOS
    DE MAUVAISE HUMEUR
                     
    A- envers l'adversaire ou le public RV RV AV RV AV        
    B- envers l'arbitre AV     AV          
    ENLEVEMENT DE MATERIEL RV AV   RV AV        
    NON RESPECT
    DU COMMANDEMENT
    DE L'ARBITRE
    RV A   RV AV        
    NON RESPECT
    DU REGLEMENT
    PAR LE SOIGNEUR
    RV RV AV RV RV AV      

    RV

    • Le nombre maximum de REMARQUES VERBALES autorisées est de 3.
      Au delà c'est l'AVERTISSEMENT

    AV

    • Un AVERTISSEMENT donne lieu a un décompte de 2 points.
    • Le nombre maximum d'AVERTISSEMENTS autorisés est de 2 , au 3 ème la DISQUALIFICATION est prononcée.
    Surclassement technique

    Si l'un des combattants est manifestement très supérieur à son adversaire et que cela peut induire un danger pour sa personne, l'arbitre arrêtera le combat et donnera la victoire au combattant concerné pour motif de surclassement technique.

    Saignement

    Si l'un des deux combattants saigne, le combat est arrêté et le combattant blessé est examiné par le médecin. Si celui si estime que le combat peut reprendre, celui-ci repart de la position debout à moins que le combattant est été arrêté dans une position au sol défini. Dans se cas, les combattants sont placés au centre dans la même position et le combat est relancé. Si le deux combattants saignent, le combat ne peut reprendre .

    • Si cela intervient à la 1ère reprise le combat est arrêté et est déclaré « NON COMPETITION »
    • Si cela intervient après la 1ère reprise la victoire est attribuée par décompte des points ( les juges effectuent le décompte de la reprise au moment de l'interruption du combat )
    Non compétition

    Si le combat est arrêté car il ne peut se dérouler dans des conditions normales du a des éléments extérieurs ( panne d'électricité, problème avec l'aire de combat, problème avec le public?), le « NON COMPETITION » est déclaré et le combat ajourné. Il n'y a pas de vainqueur déclaré. Dans le cas ou le combat est arrêteé et ne peut reprendre car les deux combatants saignent , le « NON COMPETITION » est déclaré si le combat est arrêté avant la fin de la première reprise.

    Match nul

    S'il s'agit d'une compétition de type Championnat ou tournoi ou il faut obligatoirement déclarer un vainqueur , une reprise supplémentaire égale au temps réglementaire des reprises du combat aura lieu afin de départager les 2 adversaires . Il ne peut y avoir qu'une seule reprise supplémentaire . S'il s'agit d'une compétition de type gala ou il n'y a pas d'obligation de vainqueur pour une qualification ; le MATCH NUL peut être prononcé .

    ©2008-2015 C.A.M.P 10
    12 rue Bossuet
    75010 PARIS
    Tél : 09 52 31 71 93 / 06 16 24 78 08
    Mail : cam.paris10@gmail.com
    formation mma pancrace formation mma pancrace paris ile de france formation mma pancrace paris 10eme lutte mma pancrace arts martiaux traditionnels combat paris sport paris compétition techniques de frappes techniques de combat